[Deutsch] [français] [Nederlands]

Accueil > Actualités > Voyage, Bangui, Août Septembre 2016

Voyage, Bangui, Août Septembre 2016

vendredi 16 décembre 2016

Depuis notre trop court voyage à Bangui, en mars 2013, me taraudait l’idée d’y retourner pour prendre le temps de rencontrer plus longuement mes amis sur place. Même si j’y suis allée pour des raisons personnelles, cela ne m’a pas empêchée de relier mon séjour à « Centrafrique Actions ». J’ai retrouvé avec plaisir les « Coeurs Charitables » nos partenaires sur place. Dès l’aéroport le ton était donné. Bertrand et Gontrand m’attendaient avec d’autres amis. Cela fait du bien d’être accueillie et entourée dès l’arrivée sur le sol centrafricain.

Bien entendu, mon impatience était grande à l’idée de découvrir le site de Bimbo qui accueille la nouvelle ferme d’exploitation de la spiruline. Nous en parlions tellement depuis 2013 au cours de nos réunions à « Centrafrique Actions », nous contentant des photos envoyées par Bertrand.

Le mur de briques autour du terrain de la nouvelle ferme et le puits (ci-dessous), photos d’Angèle, sept. 2016
Ce dernier attend avec impatience la fin de la saison des pluies pour démarrer la construction des bassins. Il est vrai qu’un camion chargé de matériel ne peut passer actuellement. Pour la visite, nous avons dû marcher pour arriver au but car les voitures s’enlisaient. La clôture et le puits sont terminés. Une pompe à eau serait bienvenue et particulièrement utile.

Aux alentours de la ferme, la nature est verdoyante, calme et le fleuve n’est pas loin. Des maisons sortent de terre, des briques attendent parfois au bord du chemin pour la construction future d’habitations. Le quartier, nouveau, est en devenir et plein d’opportunités. Cela donne envie d’y habiter.

Nous sommes allés au PK13 pour voir l’état des bassins. Je me suis rendue compte qu’en saison des pluies la récolte est quasi nulle. Une très fine couche de spiruline couvre les bassins, mais pas suffisamment pour récolter. Malgré cela, les bassins sont bien entretenus, prêts à servir dès que le temps le permettra.
Retour à KPETENE, au dispensaire. Le jeudi, c’est jour de distribution de la spiruline. Lors de mon premier passage il pleuvait fort. 26 mamans courageuses étaient présentes pour la pesée et pour recevoir la dose de spiruline pour la semaine. Lors de ma deuxième visite, le soleil brillait et le dispensaire était bondé et bruyant. Roseline, Claire, Prudence, Sidonie, Nicole, Corinne et Gontrand accueillent, soignent, pèsent, préparent la bouillie et nourrissent tout ce petit monde en essayant de canaliser l’afflux de mamans et d’enfants.

La prise de spiruline et l’équipe du dispensaire, photos d’Angèle, sept. 2016

Après avoir échangé de manière informelle, tout au long de mon séjour, avec les divers membres de « Coeurs Charitables », nous nous sommes retrouvés pour mettre en commun les idées et parler de l’avenir de l’association. Nous avons abordé les thèmes de la commercialisation future de spiruline, de l’auto suffisance, future elle aussi, du fonctionnement de Coeurs Charitables.

Les idées fusent, l’enthousiasme est grand devant le défi que constituent la ferme de Bimbo et l’avenir de « Coeurs Charitables ». Tout cela se passe comme d’habitude devant un repas, délicieux, préparé par les bénévoles citées plus haut. Merci à elles, fidèles et actives depuis des années.

J’aimerais ajouter un mot à propos des OEV (orphelins et enfants vulnérables). Gabin, Ephrem et Malachie ont, au sein de « Coeurs Charitables », le projet de mieux encadrer ces jeunes sur le plan scolaire. Ils demandent de l’aide pour financer cette action. Pour l’instant, « Centrafrique Actions » ne peut porter ce projet actuellement, engagée totalement dans le financement de la ferme de Bimbo.

Si je suis allée à Bangui, c’est aussi pour participer à un projet qui me tient particulièrement à coeur. Il a emporté mon adhésion immédiate car il s’agit d’éducation.

A STRASBOURG, s’est créée une association nouvelle. C’est le projet de Benjamin KAFALA, prêtre centrafricain, strasbourgeois pour un moment. Il s’agit de l’AAHC (Association Horizon Centrafrique). Ce projet consiste à ouvrir une école à Bégoua, au PK13. Heureux hasard ? L’école se situe à deux pas de Kénose où se trouvent actuellement les bacs de spiruline de « Coeurs Charitables ».

Entre mi-juillet et mi-septembre l’école a été construite et fonctionne depuis la rentrée avec deux classes de 35 élèves par classe. La pédagogie que Benjamin veut insuffler dans ce projet est celle de Paulo Freire, pédagogue brésilien. Cette pédagogie est basée sur la conscientisation et la participation de la communauté au projet.
J’ai eu la joie de participer aux réunions préparatoires avec de jeunes bénévoles enthousiastes et convaincus, que Benjamin a su rassembler autour de son projet. Je pense à Cyrille, Elyane, Immaculée, Davy et d’autres encore. Ils donnent de leur temps et mettent leurs compétences au service de ce projet pour qu’il aboutisse et tienne la route.
Les réunions avec les familles dans le quartier, importantes, ont été formatrices pour moi. Le désir de scolariser les enfants est grand pour les familles centrafricaines.

Pour terminer je dirais que ce voyage a été une formidable source d’énergie pour moi. Voir à l’oeuvre les forces vives du pays, les jeunes, les bénévoles me donnent espoir et envie de continuer à travailler avec eux, de les soutenir dans leurs actions.

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0