[Deutsch] [français] [Nederlands]

Accueil > Actualités > Voyage Bangui, Décembre 2018

Voyage Bangui, Décembre 2018

lundi 8 juillet 2019

Voyage à Bangui 14 au 21 décembre2018

Merveilleux accueil, oserai-je dire !
En effet, sous un ciel de plomb et la chaude et chaleureuse ambiance centrafricaine, Sœur Merveille et Giscard, le chauffeur, nous attendaient pour nous accueillir et réceptionner nos 110kg de bagages dans le 4x4 du CRHAM ; chauffeur et véhicule à notre disposition toute la semaine. Roseline, Faustin, Georges et Bertand des « Coeurs Charitables », nous tendaient les bras à la sortie de Bangui Mpoko. Accolades de joie et d’amitiés sont échangées et juchés sur leurs 2 motos, ils nous ont accompagnés jusqu’au Centre d’accueil à la tombée du jour. N’est-ce pas là un accueil "merveilleux" !
Germain et Pascal furent pour moi un duo essentiel pour nos missions imparties, à savoir :
• Rencontrer notre partenaire l’ONG Coeurs Charitables ; assister à leur Assemblée.Générale ; évaluer le projet « Spiruline » de la ferme à Bimbo ; effectuer des prélèvements d’eau pour analyse ; finaliser l’équipement du puits.
• Etudier un nouveau projet relatif à la protection des enfants(sanitaire et éducatif).
• Faire connaître nos associations respectives.
• Etude d’un projet sur la culture de l’Artémisia.
Dés le samedi matin, on s’est mis au travail au Centre d’accueil. Réunion avec Roseline (trésorière), Faustin (secrétaire), Georges (chargé de programme) et Bertrand (Président, chef d’exploitation et salarié). Après le repas, nous avons enchaîné pour l’achat du groupe électrogène que nous avons trouvé en ville chez un Libanais.
Dimanche, nous étions attendus à Bimbo à 9h30 pour assister à l’A.G. 16 personnes présentes (10 femmes et 6 hommes dont Luc et Prince, les 2 cultivateurs, et Anselme, la sentinelle. Faustin animait la séance et a demandé à chacun de se présenter. Bertrand a ensuite pris la parole et a rappelé les divergences opposants Capharnaüm et Coeurs Charitables pour conclure par cet adage : « après la pluie, c’est le beau temps ». Il a ensuite parler de l’avenir et de son accord sur le projet en cours que nous proposons en partenariat avec Antenna, soit une production de 150kg/an (45kg distribution gratuite, 105 vendues). Il a insisté sur la volonté de poursuivre l’action avec les OEV sur le plan local. Puis il a donné la parole à l’assemblée. 6 femmes sont intervenues dans le cadre des OEV et 1 salarié pour soutenir le projet.
Georges a ensuite présenté le budget : fonctionnement annuel de la ferme : 4921000FCFA, soit 7600euro environ. Il a rappelé le rapport production 105 kg vendus, 45 gratuit. Il a parlé de la formation de 3 équipes de 2 pour le marketing et des frais de déplacements.
La parole nous est donnée en fin de séance. J’ai d’abord pris la parole, Bertrand me l’ayant demandé la veille. J’ai donc fait un discours "présidentiel" de circonstance. Pascal est intervenu sur l’évolution du projet et Germain a proposé son soutien aux OEV mais sur un projet simple.
Nos bagages ont ensuite vu le jour : pompe, groupe électrogène, bâches et la valise de vêtements et de bijoux a fait rire l’assemblée. Une collation a été prise en commun. Il était environ 13h.
Lundi matin, rendez-vous à l’orphelinat St Charles (Congrégation les Oblates). Soeur Hortense Gaby nous a reçus et accompagnés pour la visite d’un terrain de 4 hectares à 30km de Bangui (au sud de Bimbo), acheté par la Congrégation pour la culture de jardins au profit de l’orphelinat. Sur la commune de Yamboro, en bord de route "bitumée" , le terrain est en plein travaux de débroussaillage et d’abattage.
Germain, Pascal et moi-même avont de suite pensé qu’une parcelle de ce site pourrait être une solution pour le projet Artémisia mais nous n’avons pas évoqué le sujet avec sœur Hortense, les travaux étant loin d’être terminés.
L’après-midi, rendez-vous à 15h chez les Srs des Castors (associées aux Srs de la Forêt à Angers). Soeur Sidonie nous accueille et nous apprend que leur Congrégation possède aussi un terrain de 5 hectares à Bimbo, proche de la ferme semble-t-il. Deuxième piste pour le projet Artémisia... Plus encore, notre recherche d’un dispensaire pour la distribution de la spiruline les intéresse et notre projet sera présenté à la Supérieure qui arrive de France pour les fêtes de Noël.
En fin d’après-midi, nous faisons une visite impromptue chez les Sœurs de N.D. D’Afrique. Soeur Marcelline, nouvelle responsable de la Communauté et à la retraite, nous accueille. Sur la présentation de notre projet, Marcelline évoque la possibilité d’une distribution dans un local appartenant à l’Eglise mais à négocier avec le prêtre et la communauté des laïcs.
Mardi matin, rendez-vous à 10h à l’Institut Pasteur. Dans un amphi, une jeune employée nous a présenté sa thèse sur le Syndrôme de Rubéole Congénitale (SRC) en présence de son professeur et mèdecin et de 3 autres personnes dont un photographe. Germain et Pascal se sont intéressés activement au sujet. Installé sur le banc derrière eux, je me suis un peu effacé tout en jouant le jeu du bon élève ! Nous sommes ensuite conduits dans les bureaux auprès d’une responsable pour présenter notre besoin : analyse de l’eau du puits et des bassins de culture. Chose tout à fait possible mais du lundi au mercredi, ce qui nous a obligé à un retour sur Bimbo le lendemain matin pour déposer nos échantillons avant la fermeture.
L’après-midi, rendez-vous au CRHAM pour la visite des lieux faite par la ravissante Sœur Merveille : l’école (50 à 60 élèves), aires de jeux, bureaux (consultations, secrétariats), salles de rééducation, dortoirs, cuisine collective pour les familles accompagnants les enfants et, l’atelier de réparation et de création. Là, le Kiné/Artisan nous a fait des démonstrations de fabrication de prothèses et d’adaptation de chaussures avec ses outils de récupération et fait part de ses besoins en outils d’artisanat et en particulier d’un four électrique pour assouplir le cuir.
Nous avons appris que Sœur Léontine a été remplacée par Sœur Martine au petit Centre de rééducation sur un autre site qui fonctionne avec une école et un atelier de couture pour femmes et que l’ACMC soutien également.
Nous avons enchaîné ensuite avec la visite des Soeurs de la Charité (Mère Térésa). L’entretien a été assez bref, très convenu et sans suite.
Mercredi matin, nous avons pris la routede la ferme pour prélever les échantillons. Tous les salariés étaient au travail avec un électricien. Germain a donné les dernières instructions pour le positionnement du tuyau sans qu’il ne touche terre. Puis retour à l’Institut Pasteur avant midi.
En fin de matinée, nous avions rendez-vous au Centre d’accueil avec les Amis d’Afrique, un Centre nutritionnel soutenu par une "Dame" japonaise dont le contrat se termine fin 2019. Soeur Marie Ndao, sénégalaise et infirmière et sœur Sophie, congolaise en sont responsables. Notre projet les intéresse d’autant qu’elles ont acheté de la spiruline à Coeurs Charitables. Le dispensaire, annexe d’un hôpital local, fonctionne avec plusieurs infirmiers et 2 mèdecins. Rendez-vous est pris pour la visite du Centre vendredi à 8h.
L’après-midi, visite chez les Sœurs de St Joseph (en face de St Paul) qui ont un dispensaire, labo et 4 petits bassins de spiruline mais qui ne fonctionnent plus depuis quelques années.Nous sommes accueillis par Sœur Marie-Corine, gabonaise, qui vient d’arriver et nous fait visiter la concession. Elle est très intéressée et motivée par notre projet mais elle doit en faire part à la Supérieure.
Nouvelle piste intéressante mais un accord sera indispensable avec la présence des ONG ACF et UNICEF dont l’une distribue du « plumpynut ».
Jeudi matin retour à Bimbo pour constater l’installation de la pompe et son fonctionnement. Soeur Marcelline et Anastasie de N.D. D’Afrique nous accompagnent ainsi que Marie-Corine, au tempérament bien trempé, de St Joseph. A notre arrivée, tous sont à pied d’oeuvre plus un plombier. Nous assistons devant le puits à la descente de la pompe avec un des cultivateurs. Branchements terminées, l’eau a jaillie ! Au retour, nous nous sommes présentés avec Bertrand au service social de la commune qui nous a encouragé dans nos activités.
L’après-midi, retour aux Castors pour récupérer des modèles de documents pour l’étude scientifique des bienfaits ou malfaits de la spiruline. Soeur Sidonie nous remet en cadeau un sac d’arachides de leur jardin. Nous avons rencontré une jeune sœur, élève de Béa à Bambari en son temps !
En fin d’après-midi, Giscard a eu la gentillesse de nous accompagner pour l’achat des balambos pour Pascal, des peignes pour Germain (en fait pour la collection de son épouse) et de pagnes pour moi-même avant de rentrer na da ti yé (chez nous au Centre d’accueil) !
Vendredi à 8h nous avons visité le Centre nutritionnel des Amis d’Afrique en présence des deux religieuses, d’un mèdecin et de deux membres du personnel. La visite est très détaillée et notre projet les intéresse en raison du contrat avec le Japon qui va se terminer.
A 10h, nous sommes bien à l’heure, invités par sœur Merveille à participer à la messe du Cardinal à l’occasion de la fête de Noël des enfants du CRHAM. Après le repas pris en commun, Giscard nous a conduit à 13h à l’aéroport. Au départ, le vol Kénia Airways a été quelque peu mouvementé... ! A Nairobi, nous avons râté la correspondance pour Amsterdam. Nous avons négocié durant 3 heures pour s’assurer d’un prochain vol sur Paris et donc passé la nuit quelques heures dans un salon cependant bien tranquille.
Au cours de notre séjour, nous avons appris qu’une succursale de fabrique de sachets d’emballages de spiruline existe en Afrique du Sud. Il serait utile de comparer le coût avec celui des sachets vendus en France. Une autre information intéressante à prendre en compte : le salaire moyen se situe entre 30000cfa (sentinelle, ouvrier) et 45000 (moniteur, monitrice).
Nous retenons 3 pistes pour la distribution et l’étude "scientifique" de la spiruline : les Castors, les Amis d’Afrique et St Joseph qui vont nous proposer au plus tôt leurs intentions et/ou projet par rapport à nos propositions.
Un vent d’espoir souffle sur la Centrafrique pour le bonheur merveilleux des enfants !

Documents joints

Répondre à cet article

SPIP | Se connecter | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0